Rédacteur ID : 2372 / Texte de 343 mots

La rédaction web

Aujourd’hui, la rédaction web fait partie intégrante de nos vies tant notre relation aux informations sur papier se restreint. Désormais, nous allons chercher l’information sur Internet et nous avons besoin de réponse à TOUTES nos questions. Le travail d’un rédacteur web, c’est de pouvoir répondre à ces questions, c’est d’être assez polyvalent pour pouvoir écrire sur tous les sujets, même sur ceux avec lesquels il n’est pas familier. L’important, c’est de donner de véritables informations, d’en vérifier les sources et de la restituer pour que le lecteur la comprenne.

Mon expérience en tant que rédactrice web

Je suis rédactrice web depuis maintenant dix ans. J’ai commencé à écrire lorsque j’étais en faculté de lettres modernes pour arrondir mes fins de mois. J’avais le rêve pas si secret de devenir écrivain et je trouvais que c’était une bonne option pour confronter mes textes, ma façon d’écrire, à des clients exigeants. Je ne dirai pas que tous les retours ont été positifs au début. Une heure pour faire un texte de cent mots et des demandes de correction qui n’en finissaient pas. Je faisais mes premières armes. Au fil du temps, la rédaction web est devenue plus fluide et aujourd’hui, je rédige vite et bien en respectant les règles de référencement et de SEO et en réalisant les recherches nécessaires au thème demandé. Cet autre monde de la rédaction m’a surtout permis de me découvrir des accointances avec des thèmes que, d’une part, je ne connaissais pas, mais en plus, vers lesquels je ne me serai jamais tournée. Aujourd'hui, j'ai à mon actif plus de 6000 textes rédigés et six romans pour la jeunesse publiés.

Mes thèmes

Si je me sens capable d’écrire sur toutes les thématiques, de l’automobile au droit des affaires, de la finance à la lithothérapie, je possède évidemment des thèmes de prédilection. Parmi eux, je mettrais en avant le Québec où j’ai vécu pendant quelques années, la littérature que je côtoie depuis toujours, la gastronomie, une fulgurante reconversion pour mes trente ans, et le voyage, une aspiration continuelle.

Retour